Articles


Salomon Trismosin



Salomon Trismosin apparaît pour la première fois dans un recueil de traités alchimiques imprimé et publié à Rorschach en 1598 en allemand : l' Aureum vellus (La toison d'or).


L'Aureum vellus
Le titre complet est Aureum vellus, oder, Guldin Schatz und Kunstkam[m]er : darinnen der aller fürnemisten, fürtreffenlichsten, ausserlesenesten, herrlichisten und bewehrteste[n] Auctorum Schrifften und Bücher, auss dem gar uralte[n] Schatz der uberblibnen, verborgnen, hinderhaltenen Reliquien und Monumenten der Aegyptiorum, Arabum, Chaldaeorum & Assyriorum Königen und Weysen : Sampt anderen Philosophischen alter unnd newer scribenten sonderbaren Tractätlein, alles zuvor niemalen weder erhört noch gesehen, wie der Catalogus zuverstehen gibt ; von dem edlen, hocherleuchten, fürtreffenlichen, bewerte[n] Philosopho Salomone Trissmosino (so dess grossen Philosophi und Medici Theophrasti Paracelsi praeceptor gewesen) in sonderbare underschiedliche Tractätlein disponiert, und in das Teutsch gebracht ; durch einen der Kunst liebhabern mit grossem Kosten, Mühe, Arbeyt und Gefahr, die Originalia und Handschrifften zusammen gebracht, unnd auffs trewlichest und fleissigst an Tag geben. 4° Getruckt zu Rorschach am Bodensee 1598.

Le livre est traduit en français dès 1612 : La toyson d'Or ou la Fleur des Thresors, en laquelle est succinctement & methodiquement traicte de la pierre des philosophes, de son excellence, effects & vertu admirable. Plus de son Origine, & du vray moyen de pouvoir parvenir à sa perfection. Enrichies de Figures, et des propres Couleurs representees au vif, selon qu'elles doiuent necessairement arriver en la pratique de ce bel Œuvre. Et recuellies des plus graves monuments de l'Antiquité, tant Chaldeens, Hebreux, Aegyptiens, Arabes, Grecs, que Latins, & autres Autheurs approuvez. Par ce Grand Philosophe Salomon Trismosin Precepteur de Paracelse. Traduict d'Alemand en François, et commenté en forme de paraphrase sur chasque chapitre par L. I (Charles Sevestre 1612)

L' Aureum vellus contient la première version imprimée du Splendor Solis, manuscrit richement illuminé de la première moitié du xvie, et qui sera par la suite couramment attribué à Salomon Trismosin.


(C)2021 - Philomène Alchimie