Articles


Henri de Linthaut



SUR L’EXCELLENCE DE LA DIVINE PHILOSOPHIE

Qui voudra conquérir cette gloire du monde
Devienne Philosophe et il en jouira
Car la philosophie en tout le conduira,
Au comble des vertus dont la nature abonde

De lui la nuit d’erreur où vainement se fonde
L’aveugle opinion elle dissipera
Et de la vérité le jour éclaircira
Le tirant hors du corps de la machine ronde,

Donc lui faisant voir ce bien tant désiré
Des Sages anciens, qui rend l’homme assuré,
De vivre bien heureux plus qu’on ne saurait croire,
Et lui montrant encore qu’à ce prix les auras

D’autres biens ne sont rien, tout cela n’être pas
Du monde universel ; avoir l’honneur et gloire.
Comme le beau lever de la vermeille Aurore
Ote le voile ombreux vide aérien,

Découvrant peu à peu le globe terrien,
Par ses rayons dorés dont le ciel elle honore.
Aussi quand la clarté du haut le savoir décore,
L’esprit développé du brouillard ancien,

De vulgaire doctrine, il voit tout et n’est rien
Tant secret peut il être au monde qu’il ignore
D’imposture et d’erreur la tombe le refuit
Comme font les Hiboux, le Soleil chasse nuit.

Et ne peut supporter l’ardeur de sa science,
II marche à sa main dextre ayant longueur de jours,
Richesse et honneur en la gauche, et toujours
Suit pour guide assurée l’âtre de Sapience.



(C)2021 - Philomène Alchimie